Mardi 11 novembre 2 11 /11 /Nov 23:02
Je continue de temps à autre ce "partenariat" particulier qui consiste à vous faire part des plans et photos d'un autre internaute avec qui je corresponds régulièrement (et qui n'a pas de blog).
Cette fois, avec sa femme, il a expérimenté un domaine que je connais pas, l'électrostimulation. Je lui laisse la parole.

Ma femme a décidé d’essayer sur moi un nouveau jouet : un ensemble d’électrostimulation  comprenant 1 boitier, 4 électrodes et 4 programmes. Elle me demanda de me déshabiller tout seul car elle avait peur que si elle me retirait mes vêtement j’aurais une érection ce qui fausserait l’essai. Une fois entièrement nu, elle me fit asseoir dans un fauteuil et entrepris de me ligoter fermement les bras et les pieds exposant mon sexe et mes testicules à toutes manipulations. Puis elle confectionna un bâillon avec une serviette qu'elle noua pour former une boule : "je préfère te bâillonner car j’ai bien envie de pousser à fond cet appareil et je ne voudrais pas que tu déranges les voisins avec tes cris."

Elle se saisit de mon sexe et le décalotta découvrant en grand mon gland qui commençait déjà à suinter.  Puis elle m’attacha couilles et hampe avec une cordelette pour maintenir ouvert mon sexe et dégager mes couilles afin qu'elles forment une belle boule plus pratique pour y coller les électrodes. Puis elle commença par me coller les électrodes une de chaque coté de ma hampe, les deux autres furent collées sur mon pubis.

Elle choisit un premier programme, démarra l’appareil et commença à tourner le potentiomètre... Au début, je ressentis que des petits picotements. Nous en étions au niveau 2 (il y avait 10 niveaux représentés par des petites lumières qui s’allumaient au fur et à mesure que l’on montait en puissance). Elle augmenta jusqu'à N4 :  "je vais te laisser à ce niveau pendant quelques minutes pour que tu t’habitues".
Les picotement n’étaient pas désagréables et mon sexe faisait des petit sursauts que je ne pouvais pas contrôler. E
lle augmenta et passa brusquement au N6.  Je sentis mon sexe se raidir brusquement. Elle refit tomber l’intensité instantanément à zéro, mon sexe débanda presque aussi rapidement. Elle remonta l’intensité rapidement de zéro à 6 et mon sexe suivant la manœuvre,  redevint aussi raide. Elle s’amusa ainsi pendant plusieurs minute passant de zéro à 6 et de 6 à zéro, de plus en plus rapidement. Mon sexe réagissant tout aussi rapidement, à la dernière montée, elle laissa l’intensité à 6 pendant 10 bonnes minutes. Quand elle coupa le courant, mon sexe mis plusieurs minute à débander.

Quand il fut de nouveau flasque, elle l’étira vers le haut et l’attacha pour bien dégager mes testicule puis elle colla les électrodes sur mes couilles ainsi que 2 sur la hampe. Elle passa au programme 2. Le courant n’était pas le même et j’avais la sensation que l’on me serrait hampe et testicules de l’intérieur. Elle commença à faire monter l’intensité : "je sens que tu vas jouir, on va essayer ce programme à 8". Elle tourna rapidement la molette sur 8, la décharge fut instantanée. Mon sexe, s’il n’avait pas été emprisonné par la cordelette, aurait battu la chamade. Il devint dur comme de la pierre, mes couilles étaient prises de soubresauts incontrôlables et devenaient elles aussi très dures. Elle laissa cette intensité durant un bon moment. Elle me prévint à la dernière seconde  en tournant brusquement le bouton sur 10. La décharge fut énorme. Je crus que mon sexe et mes testicules allaient se détacher de mon corps. Je fis un  bon dans le fauteuil.  Elle fit tomber l’intensité à 4 me laissant reprendre mon souffle et mon sexe débander. Quelque minutes plus tard, elle arrêta l'appareil et me détacha le sexe qui se rétrécit à vue d’œil : "tu vas te reposer car je vais essayer d’autres programme plus fort et surtout je vais te coller une électrode sur le gland."

Elle me saisit de nouveau le sexe à pleine main, décalotta mon gland, l’essuya le débarrassant des écoulements gras qui avaient suintés durant les deux séances précédentes. Elle colla dessus une électrode qu'elle recouvrit aussitôt avec mon prépuce et qu'elle ligota avec une cordelette empêchant mon gland de s’ouvrir à nouveau. 
Les autres électrodes furent positionnées sur la pointe de mes tétons et maintenues par une autre cordelette. La dernière fut collée sur mon scrotum au niveau de ma prostate.
Elle alluma le boitier, positionna directement le curseur sur N5. Les sensation étaient très différentes des 2 autres programmes. Je ressentais des picotements sur le bout de mon sexe qui se diffusaient tout au long de ma hampe. Les décharges arrivaient comme les battement d’un tambour faisant sursauter mon sexe tout entier  en même temps mon muscle de l’entre jambe se contractait et se décontractait à un autre rythme que ma bite. Ma femme se saisit du boitier : "on y va, je vais le pousser à 10 et te le laisser le plus longtemps possible en espérant que tu éjacules ou au mieux que tu urines le plus vite possible."
Elle commença à tourner le curseur très lentement. les décharges augmentaient et au fur et à mesure que les niveaux lumineaux s'allumaient.
Mon sexe s
e raidissait, mon muscle de l’entre jambe devenait incontrôlable. Je ne sais pas combien de temps elle mit pour arriver au niveau 8 mais cela me sembla une éternité. Je me crispais de plus en plus au bras du fauteuil le chiffre 8 ne semblait plus bouger depuis un moment, les décharges de courant étaient constantes maintenant mon sexe en bandaison permanente. Brutalement sans me prévenir, elle tourna le bouton sur 10. La décharge fut énorme. Mon sexe devint extrêmement dur. Je croyais qu’il avait doublé de volume. Elle se recula pour prendre des photos. Je me tendis sur mon fauteuil, la bave s’échappait de ma bouche et je sentis qu’un liquide commençait à tendre la peau de mon prépuce, m’arrachant des gémissements. Tout aussi rapidement, elle redescendit à zéro,  changea de programme qu'elle remit aussitôt à 10. Mon sexe, ma prostate et mon scrotum étaient incontrôlables. Je sentis monter en moi un orgasme jamais ressenti auparavant et j’éjaculais sans retenu mon sperme venant gonfler encore plus mon prépuce qui était toujours attaché. Je me tordais sur mon fauteuil. Je transpirais à grosse gouttes. Progressivement, elle redescendit la puissance et quand elle arrêta complètement les impulsions, mon sexe et mes testicules étaient encore animés de sursaut qui durèrent plusieurs minutes.


Franchement, je ne sais pas pour vous, mais moi, j'ai bien apprécié son récit et ses photos !
Par amateub - Publié dans : Contributions au blog
Ecrire un commentaire - Voir les 6 commentaires
Retour à l'accueil

Profil

  • amateub
  • Le blog de Amateub
  • Homme
  • sexe BDSM sm cbt autobondage
  • Hétéro, j'aime le self-bondage et tout ce qui tourne autour du sm...

Derniers Commentaires

Calendrier

Octobre 2017
L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
<< < > >>
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés